105

Titre original : American Made

Réalisation: Doug Liman

Scénario : Gary Spinelli

Production: Doug Davison, Brian Grazer, Ron Howard, Brian Oliver, Tyler Thomson

Montage: Dylan Tichenor

Photographie: César Charlone

Musique: Christophe Beck

Année: 2017

Genre: Biopic

Durée: 1h50

Résumé: Pilote pour la TWA et père de  famille Barry Seal se vois approcher par l'agent de la C.I.A Schafer qui lui propose de travailler pour l'agence en tant qu'espion. Sa mission: prendre des photos aériennes des Sandinistes un groupe révolutionnaire communiste du Nicaragua. Barry se voit également aborder par le cartel de drogue colombien qui lui demande de faire de passer de la drogue aux Etats-Unis. Y voyant l'opportunité de devenir riche, Seal accepte et finit par devenir multi-millionnaire et cela avec l'aval de son épouse qui, bien que ne lui faisant pas confiance, l'aime éperduement. Bien que Barry semble vivre le rêve américain dans toute sa splendeur, il verra la situation lui échapper de plus en plus lorsque la C.I.A, le cartel et même la D.E.A exigeront plus de lui. 

1 (1)

Mon avis:

Inspiré de faits réel, "Barry Seal : American Made" est à mes yeux le meilleur film de Doug Liman à ce jour. Ayant réussit à perçé à Hollywood grace au succès du premier Jason Bourne "La mémoire dans la peau" le réalisateur connu par la suite quelques revers avec les échecs tant artistique que commercial de film tel que "Jumper" qui est pour moi son plus mauvais film. Il réussira à se racheter grace au réussit "Edge of Tomorrow" qui, bien qu'il ne fut pas un grand carton au box-office, gagna en popularité pour ses qualités et son sens de l'imagination non négligeable.

Retrouvant le comédien Tom Cruise pour l'occasion, Doug Liman choisit avec "Barry Seal" de s'attaquer à l'une des époques les plus riches en terme de politique des États-Unis d'Amérique. En effet, qui aurait bien pu pensé qu'un acteur aurait pu devenir président, un républicain aux idées peu conventionnels, certaines qui n'étaient d'ailleurs pas en phase avec leurs temps, et qui mena finalement un mandat privilégiant les riches au détriment des pauvres. Reagan profita bien entendu du climat international plus que tendu du fait de la menace communiste pour imposer sa politique dure qui fut d'ailleurs entacher par plusieurs scandale dont le plus médiatisé fut celui de l'Iran-Contra qui est d'ailleurs mit en évidence dans le film. 

2

Liman étant bien documenté sur le sujet, se sentant touché par l'affaire du fait que son père l'avocat Arthur L. Liman, fut l'un des responsables de l'enquête sur L'Iran-Contra, le réalisateur a su capter toute l'essence de cette histoire. On peut dire ce que l'on voudra, mais force est de constater que si du point de la mise en scène l'on a connu un Doug Liman moins conventionnel, "Barry Seal"est l'un de ceux qui est jusqu'a aujourd'hui en tout cas, l'un de ses plus aboutit. 

Bien qu'ayant prit quelques libertés scénaristiques sur l'histoire vraie qui nous est conté ici présent, Doug Liman nous propose bien plus qu'un simple bio-pic mais bien une réflexion sur l'une des époques les plus riches en scandale politique des États-Unis d'Amerique. A travers le destin de ce personnage haut en couleur qu'était Barry Seal, le réalisateur choisit de nous faire vivre cette période de l'histoire Américaine avec un sens de la reconstitution indéniable. Folle était la vie de Seal et l'on peut dire qu'il en profita au maximum. Du peu que j'ai pu apprendre sur la vraie personnalité du bonhomme, Seal était clairement quelqu'un qui voulait vivre sa vie à cent à l'heure et peu importe les risques qu'il prenait. Il aimait l'argent, sa famille, mais surtout l'adrenaline procuré par le danger que représentait le fait de mener des activités clandestines.

3

Bien que ne ressemblant pas physiquement au vrai Barry Seal, Tom Cruise à su capturer l'essence qui faisait de ce dernier un sacré personnage! Un homme qui était aimé plus que de raisons par sa famille et qui savait tout de suit se faire aimer par tous les gens qu'il rencontrait. Certes Barry Seal gagnait sa vie en menant des actions illégales mais pourtant l'on ne pouvait pas vraiment le voir comme un criminel mais plutôt comme un hors la loi. Que ce soit la C.I.A, la D.E.A ou le cartel de Medellin dirigé par Pablo Escobar, tous ce sont servit de lui mais ce dernier à su ce servir d'eux également. Seal était clairement quelqu'un d'intelligent, de malicieux, qui a su tirer son épingle du jeu. Tom Cruise exploite la puissance de son jeu d'acteur pour nous faire nous plonger dans la psychologie du personnage avec beaucoup d'aisance.

Le comédien nous prouve une fois de plus que son talent ne ce limite pas à ses performances physiques (comme à su très intelligement me le faire remarquer l'une de mes amies) mais possède un sens de l'interprétation profondément puissant. Après le très moyen "La Momie" blockbusters divertissant mais sans âme, Cruise à su se corriger avec "Barry Seal" et a su nous prouver une fois de plus l'intelligence qui est la sienne pour mené au mieux sa carrière. Une fois de plus, le grand Tom nous propose une performance dès plus réussit et le film a su en profiter au maximum. Les seconds rôles ne manquent pas dans le film de Doug Liman et cela que ce soit du côté de la C.I.A, de la D.E.A, du cartel de Medellin et même au coeur de la famille de Seal. Celui qui s'en détache le plus est évidemment celui de l'agent de la C.I.A Schafer interprété par Domhnall Gleeson.

 4

Il n'y a rien à redire au niveau de sa performance d'acteur qui reste l'une des plus inspirés de "Barry Seal" et dont le personnage est l'un des piliers de l'intrigue. 

On peut dire tout ce que l'on veut du personnage de l'épouse de Seal dans le film, je le trouve personnlement très intéressant. Bien que n'étant pas exploité autant qu'il aurait pu l'être, il bénéficie de l'interprétation charmante qu'en a fait Sarah Wright, comédienne que je découvre avec ce film et dont je vais suivre l'évolution de la carrière dès à présent. Un très bonne actrice à mes yeux et j'espère qu'elle ira loin. 

Pour ce qui est de la mise en scène, comme je l'ai dit plus haut, elle est certainement un peu trop académique mais se révèle malgré tout un modèle d'intelligence et d'efficacité. Doug Liman à su à travers sa réalisation mettre tous les éléments de l'histoire en valeur et cela avec une force d'immersion indiscutable. Elle se révèle élégante au moment où il le faut et de cela je suis assez admiratif. Je concluerais ma critique en disant que "Barry Seal" est une oeuvre cinématographique plus que divertissante et dont les qualités indéniables prenant largement le dessus sur ses défauts. Une assez belle réussite!!